Article 353 du Code Pénal - Tanguy Viel



Article 353 du Code Pénal, c'est l'histoire d'une vengeance. D'un type à Brest qui a perdu son emploi, qui a perdu sa femme, qui a fini par perdre son fils et qui a sans doute un peu perdu avec tout ça ses repères et le sens de sa vie. Et il a perdu de l'argent aussi. Pas qu'un peu. Cinq cent douze mille francs (c'est toujours marqué en toutes lettres dans le livre). A cause d'un promoteur immobilier qui débarque dans la région et qui fini par lui faire accepter quelque chose dont il ne voulait pas. 

Est-ce que se venger d'une trahison est un crime ? Est-ce que prendre la vie de quelqu'un qui vous a déjà ôtée la vôtre est punissable ? Même quand le système fonctionne pour les autres et qu'on n'a rien d'autre pour soi que la solitude et la honte ? L'histoire d'Antoine Lazenec parle de tout ça. Il en parle pour de vrai, avec sa voix, parce que Tanguy Viel nous raconte cette histoire avec un sens de l'oralité réussi. Il y a les hésitations, le souffle. Des tournures authentiques, incisives, avec souvent une certaine élégance, la délicatesse d'un mot bien choisi ou d'une image. Comme une superposition de jean brut et de dentelle. 

J'ai été touchée par l'authenticité de ce récit. La façon dont Antoine se raconte au juge. Le juge qui ne parle pas, ou très peu, mais qui est présent par son silence, son écoute. Et son humanité. 

C'est une histoire qui met le doigt sur le fait que, parfois, la justice n'est pas l'application de la loi mais peut-être bien son contournement, voire sa transgression.


"Eh bien laissez-moi parler. Laissez-moi finir et vous verrez si vous ne comprenez pas. Moi, en tout cas, il faut croire que j'ai compris assez vite, il faut croire que ma pensée ce jour-là avec un verre de whisky dans l'estomac, elle a su couper à travers champs parce que comme un éclair qui m'a illuminé l'esprit, j'ai demandé : Vous aussi, Martial, vous aussi vous avez investi ? "


Article 353 du Code Pénal, Tanguy Viel - Les Editions de Minuit




Commentaires