Tu Tueras l'Ange - Sandrone Dazieri

Ca commence par un train Milan-Rome. Arrivé à quai, le train se vide. Les voyageurs prennent leurs bagages et s'en vont vivre leur vie, sauf pour une partie d'entre eux, puisque ceux de la classe affaires sont tous morts.

L'enquête est lancée. On fait connaissance avec la commissaire Colomba Caselli et Dante Torre. Celles et ceux qui ont lu le premier opus de la série (Tu Tueras le Père) les reconnaîtront. Pour les autres, dont je fais partie, ça ne gène en rien la compréhension du roman. Les deux personnages diffèrent à bien des égards tout en partageant certaines ressemblances. Leur pugnacité, notamment, leur audace. Et aussi une certaine forme de marginalité et de solitude. Alors que les premiers éléments orientent l'enquête vers la piste du terrorisme islamiste, le binôme soupçonne vite autre chose. Une autre chose liée aux heures sombres de la Guerre Froide.

J'ai aimé lire Tu Tueras l'Ange. L'intrigue est bien menée, avec ce qu'il faut de mystère, de rebondissements et d'érudition pour maintenir la curiosité tout au long du roman. La plume est acérée, mordante, lapidaire, avec une façon de mener le récit très cinématographique. Des chapitres courts, ciselés, construits comme des plans séquence qui prolongent toujours un peu plus le suspens. Et vous font louper votre station de métro ou vous coucher bien plus tard que prévu. Les risques du métier de lecteur, en somme, mais vous connaissez.

Mon seul regret serait que les personnages de Colomba et de Dante soient restés, à mes yeux, des personnages de papier. J'aurais aimé les connaître davantage, qu'ils soient plus incarnés, quitte à ce qu'il y ait moins d'action, encore que les deux ne soient pas incompatibles. Le récit en aurait sans doute été impacté, moins rythmé, un peu plus contemplatif. Là, on sent que c'est un roman fait pour être adapté à l'écran ou en tout cas pensé comme tel. Sandrone Dazieri est également scénariste pour la télévision, ceci explique peut-être cela. 

Quoiqu'il en soit, Tu Tueras l'Ange est un polar très réussi avec suffisamment de mystère et de retournements pour vous tenir en haleine. A savourer dans le train. Classe affaires ou pas. 

Tu Tueras l'Ange de Sandrone Dazieri, Editions Robert Laffont - Collection La Bête Noire
Couverture du livre Tu Tueras l'Ange de Sandrone Dazieri
--
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec NetGalley. Je remercie les éditions Robert Laffont de m'avoir permis de le découvrir. Il s'agit d'une chronique rédigée pour le blog Ramona Lisa et toutes les opinions exprimées sont les miennes. 

Commentaires

  1. Tu aurais peut-être plus apprécié si tu avais lu le précédent. En effet, dans le premier volume, les personnages sont vraiment approfondis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet, c'est possible ! Je n'ai plus qu'à découvrir le premier alors.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Et vous, quel est votre avis ?